dimanche 20 mars 2016

Kakaskia en Illinois

Kaskakia est un établissement franco-indien au Pays des Illinois, en Nouvelle-France, fondée en 1703, à l'embouchure des rivières Metchigamias et Vases.

Arrivé en 1725, Jean-Baptiste Tessier, petit fils d'Urbain et Marie Archambault, vient s'établir dans le village de Kaskakia, où il érige une petite maison en bois.  Il épouse l'année suivante une métisse, Marie-Anne-Migneret.

La construction du fort, en 1733, de Kaskakia et, non loin, de Fort de Chartres, à quelques kilomètres au nord-ouest, renforce considérablement l'importance de la présence française en Haute-Louisiane.  

Les convois militaires français, chaque printemps partent de Kaskakia pour la région de La Nouvelle-Orléans.

La maison des Tessier devient aussi, par la force des choses, au cours des années  suivantes, le point de ralliement des cousins de la famille. Ils s'y arrêtent avant de revenir vers Montréal avec leurs cargaisons de fourrures.

Les plus riches résidents se font construire des maisons en pierre des champsUne petite chapelle déssert les premiers habitants, avant qu'une église en maçonnerie soit construite dans les années 1740.

Le fort Kaskakia fut détruit par les Anglais en 1763 lors de la guerre de Sept ans, qu'ils ont gagnée.  Les Canadiens et les Français, plutôt que de vivre sous le régime britannique, à ce moment-là, s'installent plus à l'ouest vers le Mississipi et le Missouri.

source Wikipedia; Ancestry.ca



 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire