dimanche 10 avril 2016

Poste de traite des fourrures

Reconstitution d’un poste de traite, un lieu où se faisaient les échanges avec les Amérindiens pour le commerce de la fourrure
Le commerce de la fourrure est la principale activité économique en Nouvelle-France. Pour s’approvisionner en fourrures, les Européens font du troc, c'est-à-dire qu’ils échangent des fourrures contre des produits provenant d’Europe comme des fusils, des couteaux, des chaudrons, des tissus et des couvertures.

La 3ème génération de Tessier, petit-fils d'Urbain, en majorité les hommes, se consacrent à la traite des fourrures.  On signe un engagement au printemps avec un marchand montréalais pour le départ vers l'Ouest fin mai-début juin.  L'argent gagné sert alors à financer, la plupart du temps, l'achat d'une nouvelle terre.


source http://www.alloprof.qc.ca


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire