dimanche 22 mai 2016

Laurent TESSIER et Marie-Josèphe HAMELIN

Effervescence politique en 1791, le Parlement de Londres adopte l'Acte constitutionnel, le 10 juin, et divise en deux colonies la Nouvelle-France: le Bas-Canada(Québec) et le Haut-Canada(Ontario).  Insatisfaction généralisée chez les canadiens français, la grogne s'installe dans les villes et les campagnes.
Bien sûr, l'Acte constitutionnel donne la qualité d'électeur à tous les propriétaires, peu importe leur sexe ou origine.  La première séance du nouveau parlement du Bas-Canada s'ouvre le 17 décembre 1792, en présence de 17 députés élus, la plupart anglophones.


À Sainte-Thérèse, sur la rive nord de Montréal, dans les basses Laurentides,  le curé Jean-François Hébert baptise Laurent Thessier, né la veille, le 11 août 1792, assisté du parrain, André Nadon, et de la marraine, Marie Côté.  Fils de Noël Thessier(Tessier) et de Marie Éthier, habitant de la paroisse Ste-Thérèse-d'Avila-de-Blainville.


Laurent Tessier épouse Marie-Josèphe Hamelin, le 15 janvier 1821, dans l'église de Saint-Benoit, comté de Deux-Montagnes.  La famille a 3 enfants en 1824.
Laurent travaille comme journalier et laboureur.  Il habite une modeste maison dans les limites de la paroisse de Saint-Benoit jusqu'en 1839.

Au Bas-Canada, l'insatisfaction des canadiens face à l'autorité britannique est grandissante.  Depuis 1820, le Parlement de Londres songe à unir les deux Canada.
Si les marchands anglophones de Montréal présentent une proposition d'union, les francophones par contre s'y opposent, et signent une pétition contenant 60,000 signatures pour signifier leur rejet au projet d'union des deux Canada. 

Une majorité de la population francophone boycotte les marchandises britanniques!
Laurent Tessier, et ses deux frères,  assistent à plusieurs regroupements patriotiques dans la région, et prennent parti pour les rebelles lors du soulèvement de 1837 à Saint-Eustache.  


Après la défaite des partisans du docteur Chénier de Saint-Eustache, et la reddition des habitants de Saint-Benoit devant les troupes de Colborne, Laurent Tessier quitte la région avec sa famille vers la seigneurie de la Petite-Nation où Louis-Joseph Papineau, chef des Patriotes, invite les canadiens à venir s'y établir.


Laurent Tessier et sa femme, Marie-Josette Hamelin,  acquièrent une terre dans le rang Saint-Louis, en 1840, à Saint-André-Avellin. en Outaouais.
 
Au recensement de 1851, Laurent, Marie-Josèphe et leur fils de 28 ans, Joseph, demeurent à Saint-André-Avellin.  Par la suite, le couple déménage en Ontario, à L'Orignal, et vit la retraite dans la région Ottawa chez leur fils Antoine.

Marie-Josèphe meurt le 24 novembre 1864.  Laurent décède le 22 juillet 1870, il est inhumé au cimetière Notre-Dame d'Ottawa, le 24. 



source Ancestry.ca STE-THÉRÈSE DE VBLAINVILLE 1792 8/10;ST-BENOIT 1821 3/47




 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire