dimanche 13 novembre 2016

Urbain TESSIER le guérisseur

Urbain Tessier, et 5 autres colons français, sont fait prisonniers le 15 mars 1661, sur sa terre à Montréal. Les malheureux tombent dans une embuscade tendue par plus de 250 guerriers iroquois, et sont amenés captifs dans un village de la vallée de Richelieu.
Attaché au poteau, dénudé, Urbain Tessier est frappé, insulté, et mutilé par les guerriers iroquois en mars 1661.  Il perd un doigt de la main gauche, l'index coupé d'un coup de hâche!  

Trois jours de supplice, de souffrance, jusqu'à ce qu'une jeune iroquoise exige qu'on lui accorde le prisonnier... pour remplacer son homme mort au combat, comme le veut la tradition dans la tribu.

Urbain Tessier accompagne l'indienne sous la tente; elle le soigne, et le désigne comme son compagnon.  Pour sauver  sa vie, il sait qu'il a le choixmourir attaché au poteau ou servir l'iroquoise comme compagnon. 


Son doigt arraché le fait souffrir plus de 6 mois, les remèdes ordinaires n'y peuvent rien, mais suite à une dévotion à la Vierge Marie, conseillé par le Père Lemoyne de passage dans la région, il est guéri  miraculeusement,  et délivré de la tentation!
À partir de ce moment, septembre 1661, il emploie sa main mutilée pour baptiser lui-même les enfants iroquois qu'il croise dans les cabanes ou au passage des caravanes.  Il arrête les mères indiennes, il baptise les enfants au nom de Dieu!
Urbain Tessier se sert également de sa main gauche pour guérir, soigner et soulager les maux des iroquois!  


Intelligent, Urbain Tessier, a sû sauver sa vie!  il revient à Ville-Marie sain et sauf, le 31 août 1662, après 525 jours passés chez les Iroquois.

source Faillon, II, 24, 446; Dollier de Casson, Histoire de Montréal, 159; M Bourgeois, Écrits autographes; Relations des Jésuites, Twaites, XLVII, 203






















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire