dimanche 21 février 2016

La grande recrue de Montréal

En 1652, Maisonneuve est en France, travaillant à recruter des colons. Le rêve missionnaire qui l’avait mené sur l’île de Montréal, dix ans plus tôt, est devenu un cauchemar. Les incessantes attaques des Iroquois ont mis la petite colonie à bout de souffle.  Épuisés et au bord du découragement, Jeanne Mance et Maisonneuve, les deux fondateurs de l’entreprise, ont convenu de tout abandonner si ce dernier ne réussissait pas à recruter, en France, un nombre d’engagés suffisant pour assurer la sécurité de la place. La recrue de la dernière chance...
Dans la liste ci-haut, les 2 futurs beaux-frères d'Urbain Tessier: Jean Gervaise et Gilles Lauzon.

source https://montrealaisdautrefois.wordpress.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire