mardi 17 avril 2018

Joseph Rudel-Tessier

Joseph Rudel Tessier 1913-1989
Journaliste au journal Le Droit d'Ottawa durant de nombreuses années,
au Photo-Journal et aussi à La Presse de Montréal
comme critique de théâtre et de variétés.
Âgé de 27 ans, il commence à écrire des radios-romans,
il est aussi chroniqueur à Radio-Canada  de 1945 à 1979.

Il a signé un scénario de film en 1950,
«Les lumières dans la ville»,
et écrit un roman, «Roquelune»,
pour lequel le prix Champlain lui fut décerné en 1984.
Il a écrit aussi deux autres livres,
«André Mathieu un génie», en 1976, et
«Julien noir fait ce qu'il peut» en 1980.

Joseph Rudel-Tessier, un homme remarquable,
né en 1913 dans l'Est-ontarien, il a grandi dans les environs
du petit village de Rockland avant de déménager à Ottawa.
Époux de Louise Dufresne.

Il est mort à Montréal le 31 janvier 1989.  Son corps repose
au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Rudel-Tessier

lundi 2 avril 2018

François LAVIGNE

François LAVIGNE(1942, Montréal-2001, Vancouver) est un joueur de bowling.
Fils d'Alphée Lavigne et d'Eugénie Chevrier.

Il fait ses études à Montréal, et dès l'âge de 15 ans, il commence à apprendre les rudiments du bowling.
Il devient rapidement un joueur professionnel et une star de la télé québécoise à l'émission de Radio-Canada, l'Heure-des-Quilles.

Habile et talentueux, il maitrise à la perfection son art et il gagne des dizaines de tournois, un exploit inégalé encore de nos jours.
Tant aux petites quilles, aux grosses quilles et aux cinq quilles, il est le meilleur joueur de son époque.

Vedette de toutes les émissions consacrées au bowling: l'Heure des quilles(Radio Canada), Télé-Quilles(TVA) et Three Star Bowling(CBC), François Lavigne est suivi par des milliers de fans chaque semaine.

Doué à réaliser les abats, habile à effectuer les réserves, il accède rapidement au sommet de la compétition.  Il demeure encore aujourd'hui le seul quilleur, en compétition, à avoir remporter une partie aux 5, petites et grosses quilles!

Sa carrière s'échelonne sur une période de 25 ans, il prend alors une retraite méritée à Vancouver en 1973.  Il meurt le 11 septembre 2001 terrassé par une crise cardiaque.


source www.hebdoquilles.com/?Dernier-hommage-a-Francois-Lavigne












lundi 19 mars 2018

Baptême d'un enfant anonyme d'Arthur TESSIER

''Le        [sic] Jour de may mil Six cent trente
    et trois a este par moy Cure dudit Lieu baptiz(e)
    fil    [sic] d Artus Texier et de       
        [sic] Sa femme    [sic] a este parrain
    maistre Jean Olivier notaire et Anthoinette
    Delanove qui ne Scait Signer tous de
    cette parroisse''.
Frail, prêtre-curé

Château la Vallière – Baptêmes  cliché 179/296

dimanche 8 octobre 2017

Arthur TESSIER et Jeanne MESME

Arthur Tessier(1593-?), fils d'Estienne et de MAthurine Reveau, et Jeanne Mesme(1594-?), fille de Noël Mesme et d'Urbane Boureau, mariés vers 1621 dans la région de Breil, dans le Maine-et-Loire, en France, habitent une modeste maison en pierres des champs où vont naître les deux enfants: Urbain, en 1622, et Urbane, en 1626.
 Urbain Tessier dit Lavigne est l'ancêtre de notre famille.  Il part de France entre 1643 et 1647, la date précise est inconnue puisqu'il n'a jamais signé son contrat d'engagement, mais sa présence est remarquée à Montréal en janvier 1648.

Jean-Baptiste LEMOYNE de Bienville

 Les deux frères Lemoyne, Jean-Baptiste et Pierre, fondent, au Texas, une première colonie française en 1699, en érigeant le fort Maurepas, à proximité de Biloxi.
La Louisiane appartient à la France depuis que Robert Cavelier de Lasalle y planta le drapeau français en 1684.   

Pour coloniser le vaste territoire louisianais, en 1717, le recrutement débute à Montréal chez les jeunes canadiens.  Une expédition est prévue pour le printemps 1718, dirigée par Jean-Baptiste Lemoyne.  Une vingtaine de volontaires se présentent pour la périlleuse entreprise, dont Jean-Baptiste Tessier dit Lavigne, petit-fils du pionnier Urbain Tessier dit Lavigne.

Les Français et les jeunes aventuriers canadiens traversent les Grands-Lacs, descendent le Mississipi, et s'installent dans la région de la Nouvelle-Orléans.  Ils participent à la prise de Pensacola, sur le territoire de la Floride, en 1719 contre les Espagnols.  
Alors débute la présence française dans le sud des États-Unis.


















dimanche 18 juin 2017

Michel TESSIER et Elmire CHARBONNEAU

À Pointe-du-Lac, vers 1855, plusieurs entreprises d'industrie lourde s'implantent et attirent des dizaines de nouveaux résidents.  Devant l'affluence de nombreux francophones, la municipalité de Pointe-du-Lac change son nom pour Valleyfield.

Michel TESSIER, né le 4 août 1825 à Saint-Timothée, et décédé le 12 octobre 1905 à Valleyfield, est un journalier et un fermier canadien français.
Fils d'Ignace Tessier et de Marguerite Maréchal.

Il épouse Elmire Charbonneau, fille d'Antoine Charbonneau et de Marie-Louise Lagarde, le 12 janvier 1847, dans l'église de Saint-Timothée.
Michel et Elmire habitent une maison de bois d'un étage en périphérie de la municipalité de Valleyfield, entre Sainte-Barbe et Saint-Stanislas-de-Kotska, en 1881.

La famille Tessier compte 12 enfants en 1871.




Antoine TESSIER et Aurélie DARPENTIGNY

Antoine TESSIER, né le 17 mars 1822 à l'île Perrot, et décédé le 9 mai 1907 à Clarence Creek, comté de Russell, Ontario, est un fermier canadien français.
Fils d'ignace Tessier et de Marguerite Maréchal.

Antoine épouse Aurélie Darpentigny, fille de Joseph et Françoise Darpentigny, le 28 janvier 1845, dans l'église de Saint-Timothée.  

La famille compte 10 enfants en 1873.

Antoine Tessier quitte Saint-Timothée vers 1860 pour acquérir une terre dans la paroisse  de Clarence Creek, dans l'est ontarien.